Culture Dans l'actu !

Pourquoi Fortnite cartonne t-il autant ?

Fortnite
Temps de lecture estimé : 7 min

Fortnite. Depuis quelque mois déjà, tout le monde entend parler de ce jeu. Il faut dire qu’avec 150 millions de joueurs dont 40 millions de réguliers, Fortnite explose tous les records. En effet, il s’agit déjà d’un des jeux les plus joués de l’histoire du jeu vidéo. En février 2018, les serveurs d’Epic Games crashent alors que ce ne sont pas moins de 3,4 millions de joueurs qui se connectent en même temps pour s’entretuer. Car, pour ceux qui ne connaitraient pas le jeu, Fortnite est un Battle Royale, c’est-à-dire que 100 joueurs sont abandonnés sur une île et la victoire appartient au dernier survivant. Le succès de Fortnite n’est plus à démontrer et fait déjà le bonheur d’Epic Games, qui a engrangé 223 millions de dollars de bénéfices rien qu’en mars dernier grâce à son jeu. Une question se pose donc : pourquoi Fortnite cartonne ?


 

#Raison 1 – La déferlante du Battle Royale

La première raison qui explique le succès de Fortnite, c’est le principe même du jeu : la Battle Royale. Mode de jeu opposant 100 joueurs parachutés sur une île et devant combattre en solo, duo ou en sections de 4, les autres joueurs. Le dernier en vie gagne la précieuse « victoire royale ». Si le jeu de tir est un genre de jeu déjà très populaire depuis quelques temps, le sous-genre du Battle Royale a eu un succès encore plus tonitruant en 2017 avec le jeu PUBG (Player Unknown’s Battle Ground), principal concurrent de Fortnite aujourd’hui. Epic a su surfer sur la vague du Battle Royale afin de faire exploser les compteurs en développant son jeu. Car à sa genèse, Fortnite n’était pas le Battle Royale que l’on connaît ; à l’origine, le jeu s’articulait autour du mode « Sauvez le monde », où les joueurs affrontent des hordes de zombies et doivent survivre le plus longtemps possible

#Raison 2 – C’est gratuit

Cet élément peut paraître évident, il est pourtant d’une importance capitale. A l’heure où les jeux sur console peuvent coûter entre 20 et 70 euros, l’arrivée d’un jeu de cette qualité et gratuit assure à Fortnite : Battle Royale une base pérenne de joueurs. S’il y a bien la possibilité de réaliser des achats dans le jeu, les skins et émojis pour personnaliser son personnage ne procurent aucun avantage compétitif, ce qui renforce l’égalité entre les joueurs. Fortnite prend donc à contrepied la logique des jeux « pay to win », où les joueurs mettant de l’argent dans le jeu sont avantagés. On peut ici citer Star Wars : Battlefront 2, jeu d’EA sorti l’année dernière et qui était tellement tourné vers le profit que la communauté a plongé EA dans une crise qui a forcé l’éditeur à enlever les micro-transactions dans ses prochains jeux.

#Raison 3 – Disponible sur toutes les plateformes

Une autre raison du succès de Fortnite est sa disponibilité. En effet, il est assez rare de voir un jeu disponible à la fois sur consoles (X Box, PS4 et Nintendo Switch depuis peu), sur PC ainsi que sur mobile (IOS seulement pour l’instant. De plus, l’introduction du « cross-plateform » en début d’année multiplie les possibilités puisque ce système permet à des joueurs PC de jouer avec des joueurs sur console par exemple, rendant le jeu encore plus pratique pour jouer avec des amis. A noter également que Fortnite n’est pas disponible sur Android et en Chine mais Epic Games devrait s’y implanter d’ici fin 2018, ce qui représente encore un énorme réservoir de joueurs potentiels

#Raison 4 – Le gameplay

Le gameplay de Fortnite : Battle Royale plaît également beaucoup aux joueurs et joueuses, qu’ils soient petits ou grands. D’abord, le design très particulier avec un côté cartoon et très coloré ainsi que l’absence de sang garantissent l’élargissement du public touché. Beaucoup de jeunes enfants jouent à Fortnite, et, en voyant leurs enfants faire, ce sont parfois aussi les parents qui s’y mettent. Car Fortnite est un jeu qui se veut « pour tout le monde ». Et si on peut y trouver tous types d’âges, on peut également y trouver tous types de niveaux.

En effet, Fortnite est un savant mélange entre un jeu accessible et un jeu très technique, qui est à la fois facile à prendre en main mais qui allie aussi de nombreux paramètres plus compliqués à prendre en compte si on veut optimiser son temps de survie sur la map : calcul de la retombée de la balle avec les snipers, déplacements bruyants quand on court ou encore gestion de l’équipement. Enfin, la particularité du gameplay de Fortnite, ce qui le rend différent des autres Battle Royale, c’est la construction. Cette dernière ajoute encore une dimension tactique et permet de récompenser les meilleurs joueurs, qui auront un net avantage s’ils se battent depuis une construction contre des adversaires sans abri. De nombreux joueurs s’entraînent donc afin de construire toujours plus vite et d’être le plus efficace possible. La construction permet donc aux joueurs de modifier la carte et d’en faire un véritable bac à sable géant, comme le confirme l’introduction du mode justement nommé « bac à sable » avec la mise à jour 4.5.

#Raison 5 – Le relais des réseaux sociaux

Enfin, il paraît impossible de ne pas mentionner la couverture dont le jeu à bénéficié grâce aux réseaux sociaux. En effet, beaucoup de streamers ou de Youtubers ont complètement détourné les contenus de leurs chaînes afin de proposer majoritairement voire exclusivement des vidéos de Fortnite (par exemple, lesYyoutubers français Skyrroz et Gotaga ou encore l’américain Ninja). Certains joueurs ont été élevés au rang de véritables stars mondiales et sont, de ce fait, des ambassadeurs du jeu. Ils s’allient parfois à d’énormes célébrités pour jouer, ce qui attire encore plus de monde et génère toujours plus de vues.

Par exemple, Ninja a dépassé le million de spectateurs sur un de ses streams où il jouait à Fortnite en compagnie du rappeur Drake. De plus, il s’affiche souvent en train de jouer en duo avec le DJ Marshmello, considéré comme l’un des meilleurs DJ en activité. Fortnite rentre aussi dans la culture populaire grâce à ces nombreuses danses et emojis qui sont repris par beaucoup de sportifs, à l’image d’Antoine Griezmann qui a pris l’habitude de célébrer ses buts en faisant la danse « take the L ». Enfin, l’émergence rapide de Fortnite a été accompagnée par l’émergence de gros tournois internationaux qui font de Fortnite un phénomène mondial dans le milieu de l’e-sport. Par exemple, à l’E3 de Los Angeles, 100 joueurs se sont affrontés en mode duo devant une foule de plusieurs milliers de supporters et c’est la paire américaine, constituée de l’inévitable Ninja et de Marshmello, qui a finalement gagnée. En solo, c’est le Suisse Kinstaar qui remportera la victoire royale, aux dépends de Ninja et de Gotaga (qui terminera dans le top 10)

Existe-il certaines limites ?

Fortnite est cependant loin d’être un jeu parfait et certains aspects peuvent parfois agacer les joueurs. D’abord, la communauté de joueurs peut parfois être très jeune, notamment au niveau primaire/collège, où le jeu fait des ravages. Ensuite, on pourrait critiquer le facteur chance, qui peut défavoriser certains joueurs : ainsi, un joueur qui se déploie directement sur une scar en or aura plus de chances de réussir sa partie qu’un autre qui n’aura trouvé qu’un pistolet blanc (voire aucune arme) à l’endroit où il a décidé de se parachuter.

La question qui se pose donc est la suivante : Fortnite est-il une mode passagère ou une véritable puissance culturelle ? Cette « mode » va t-elle s’évanouir d’un coup, comme celle de Pokémon Go ? Si l’arrivée tonitruante et rapide de Fortnite peut faire penser qu’on a ici affaire à un véritable OVNI du jeu vidéo qui va disparaître aussi vite qu’il est apparu, d’autres éléments pourraient mener le jeu vers de beaux horizons et ainsi l’inscrire dans la durée. Epic Games a notamment annoncé le déblocage de 100 millions de dollars pour développer la pratique de l’e-sport et créer des tournois de Fortnite. C’est d’ailleurs en automne 2018 que commencera la première Coupe du Monde Fortnite de l’histoire. Y en aura-t-il une deuxième ?

 

Image d’en-tête : Polygon