Tous les articles par dans Téo Boadas

La nouvelle vague déferle sur Hollywood

Samedi 11 novembre dernier, la nouvelle vague s’invitait à Hollywood qui pour l’honneur s’était paré de ses plus beaux projecteurs afin d’accueillir la nouvelle cérémonie des Governos Awards qui cette année, avait un goût singulier. En tête de proue de cette fameuse mouvance des sixties, un OVNI cinématographique tant dans le fond que dans la forme : Agnès Varda. À 89 ans, cette artiste photographe, réalisatrice et plasticienne a été récompensée par un Oscar d’honneur à la cérémonie des Governos Awards pour l’ensemble de sa carrière dans le cinéma qui avait notamment décollée avec son film Cléo de 5 à 7, l’histoire d’une belle chanteuse à qui l’on ouvrira les yeux sur le monde alors qu’elle attend la nouvelle d’un potentiel cancer.

Aux antipodes hollywoodiens

Discrète et indépendante, la réalisatrice française se démarquait du star-system et des superproductions hollywoodiennes en sortant ainsi, des clivages cinématographiques américains, se rapprochant plus d’un cinéma d’auteur. Récompensée par Angelina Jolie, elle déclara  ‟ça me rend heureuse, je dois bien le dire” avant de finir avec quelques pas de danse avec Miffy (le surnom d’Angelina). Au travers de cette récompense, la cérémonie des Oscars montre qu’elle est encore capable de primer des ‟originaux” au sein de l’industrie du septième art.

‟Mes films n’ont pas généré d’argent, mais des souvenirs”

Nous confiait ainsi Agnès Varda pour décrire son étonnement d’être là, au milieu des étoiles mondiales de l’univers du grand écran. Comme quoi, l’humilité, la discrétion et la simplicité ont du bon…

En route vers une cinquième récompense ?

Après un César d’honneur en 2001, le prix René Clair de l’Académie française en 2002, une Palme d’honneur à Cannes en 2015 et cet Oscar d’honneur en 2017, Agnès Varda concourt aux côtés de son acolyte Jean René, alias Jr, aux Oscars dans la catégorie des documentaires. Déjà parmi les 15 présélectionnés parmi 170 autres œuvres, les deux amis pourraient rafler l’Oscar avec  ‟Visages, Villages”, l’histoire d’une rencontre collaborative entre deux légendes artistiques modernes.